WEEK-END RHÔNE - ALPES

Aucun site Internet correspondant à votre recherche.

Ou comparez les prix des offres Week-ends proposées par nos partenaires

Vol + Hôtel Rhône - Alpes

Comparez les prix des voyages à la carte

soit 1 nuits

Date de départ :

Date de retour :

Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix :

Vos récits de voyages en Rhône - Alpes

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

Photo de cecile levy Photo de cecile levy Photo de cecile levy Bonjour , je vais vous raconté mon voyage éclair en Ardèche,

Nous sommes un jeune couple avec un enfant et pas forcement les moyens comme tout les jeunes et moins jeunes d'ailleurs. Mes parents ont réservé un mobile-home dans un super camping pour leurs vacances. Le vendredi soir, sur un coup de tête nous avons décidé d'allez les rejoindre, histoire de profiter ne serai ce qu'un tout petit peu ! Donc le samedi matin a cinq heures, nous avons prit la route pour Ruoms !

Après 7 heures de route, des bouchons, plusieurs couches changées et plusieurs pauses pipi, une mauvaise direction ( femme au volant :) ), nous voila arrivée à destination, nous avons déposé nos bagages a l’hôtel puis direction le camping pour profité de la piscine pour notre loulou qui avait une gastro !

Quelle fut la surprise pour mes parents de nous voir arrivée vers eux alors nous étions censer être en Alsace :) Nous avons passé deux jours magnifique !
Le soleil était présent pour nous accueillir. Découvrir cette région si belle.
Une super sortie en kayak pendant 6 heures ! Des coups de soleil mais ce n'était que du bonheur !
C'est mon meilleur souvenir de vacances car ça a été notre premier (mini) voyage en famille et surtout la surprise pour mes parents de nous voir !

Nous espérons qu'il y aura plusieurs futur voyage :)

Voir plus

Photo de Jocelyne Fonlupt Photo de Jocelyne Fonlupt Photo de Jocelyne Fonlupt Si l’on vous dit que la Fête des lumières à Lyon commémore le fait que la Vierge a sauvé la ville de la peste, n’en croyez rien !

La véritable histoire, la voici :en 1852, la chapelle de Fourvière venait enfin d’être rénovée. Pour marquer l’événement, on commanda une statue de la Vierge en bronze doré destinée à être placée sur le clocher.

Le 8 septembre, jour de la Nativité, fut choisi pour la fête qui devait accompagner la mise en place de la statue. Quelque temps avant, des trombes d’eau s’étaient abattues sur la ville, à tel point que l’atelier du fondeur avait été inondé et que la statue n’était pas prête. Dans ces conditions, pas question de maintenir l’inauguration, on la reporta au 8 décembre, date à l’époque de la fête de Notre-Dame-des-Avents.

Pas de chance non plus ce 8 décembre 1852, le ciel se met en rogne de nouveau et des orages éclatent, la Saône menace de déborder de nouveau. La cérémonie devra-t-elle être encore repoussée ?

Eh bien, non. Alors que rien ne le laissait espérer, le miracle se produit en fin de journée. Les nuages disparaissent, le ciel s’éclaircit, l’inauguration de la statue peut enfin avoir lieu.
Soulagés, et en manière de remerciement à ce soudain revirement météorologique qu’ils attribuent à la Vierge, les Lyonnais placent alors sur leurs fenêtres des bougies et des lumignons qui illumineront la ville jusque tard dans la nuit.

Depuis, chaque 8 décembre, les Lyonnais déposent sur leurs fenêtres des verres épais et colorés dans lesquels brûle dès la nuit tombée une bougie.

En 1989, le maire décide d’agrémenter la fête populaire et spontanée d’interventions de professionnels du spectacle.

Dix ans après, elle sera même étendue sur quatre jours. Et deviendra un événement touristique majeur de la ville attirant quelque 4 millions de visiteurs qui viennent admirer des scénographies étonnantes et des spectacles de lumière grandioses sur les monuments de la ville.

A tel point qu’il est judicieux de réserver un hôtel plusieurs mois à l’avance. Inutile de songer à prendre la voiture ces jours-là, dès le début de soirée, la circulation en surface est interrompue dans toute la Presqu’île (entre Saône et Rhône), reste pour se déplacer le métro (bondé) ou la marche...

Voir plus

Pour notre anniversaire de mariage, j'ai organisé un week-end à Lyon :
Partis à l'aube et après quelques heures de voiture nous avons atteint Collonges au Mont d'Or, dans la banlieue verte de Lyon, pour déjeuner à l'une des plus grandes tables de France (j'ose dire du monde): le restaurant de Paul Bocuse.
Les trois étoiles au guide Michelin renvoie à celles que ma femme avait dans les yeux au moment de s’asseoir et de commander.
Nous avons passé un moment délicieux (dans tous les sens du terme).
Nous avons ensuite été visité, via le funiculaire (il faut absolument essayer...), la basilique de la Fourvière.
Après avoir contemplé Lyon vu du ciel, ou presque, nous sommes descendus au travers des jardins qui serpentent dans la pente menant au vieux Lyon.
Le vieux Lyon et ses traboules extraordinaires qui vous emmènent d'une rue à l'autre par des dédales aventureux d'une rue à une autre... Une soirée superbe dans un petit troquet typique et direction l'Hôtel.
Le lendemain (je passe la nuit dans un hôtel très sympa dans le coeur de Lyon) nous avons continué notre visite de la ville : Lyon Part-Dieu et son marché, les rues commerçantes, le parc de la tête d'or...
Un week-end inoubliable, pas donné évidemment... Mais un anniversaire de mariage n'a lieu qu'une fois par an, et certains anniversaires se doivent d'être différents.

Voir plus

Du 08/12/2010 au 12/12/2010 s'est tenue la fête des lumières à Lyon. Bien que, ville des mes ancêtres, je ne la connaissais absolument pas et j'ai sauté sur l'occasion de la fête des lumières pour la découvrir, de jour comme de nuit. Et là, ça été l'enchantement!!!! J'ai arpenté les rues du vieux lyon, visité le musée des beaux arts, où se trouvent de magnifiques sculptures et notamment le baiser de Rodin... Mais d'autres artistes sont à découvrir. J'ai particulièrement aimé la sculpture qui de nomme "la puissance de la volonté" Il faut vraiment chercher pour la voir car elle se cache, dommage!!! Bref, après plusieurs boucles dans la ville, nous voilà, ma fille, une amie et moi à gravir à pieds les nombreuses marches qui mènent à la basilique de Fourvière. Tout simplement magnifique!!! Avec une vue superbe sur lyon qui s'endort et se pare de mille feux pour la fête. Dans la basilique nous avons rencontré un jeune séminariste, animé par sa foi, et qui nous a expliqué le pourquoi de cette fête et l'importance du 08/12 pour les Lyonnais et donc le fait que ce jour là, ils mettent des photophores à leurs fenêtres. Mais je ne vous en dit pas plus, car allez-y, c'est mieux. A la tombée de la nuit, la magie nous est apparue. Et nous sommes retombés en enfance, complètement émerveillés par autant de beauté, d'originalité, de vie. Nous avons voulu manger dans un bouchon, mais là mission impossible, pas de réservation dans les restaurants, à l'occasion de cette fête. Mais bon à force de chercher, nous avons fini par trouver un restaurant qui se nomme "le resto" et où nous avons très bien mangé. Je dirai même plus c'était excellent!!! Seule ombre au tableau, les WC qui donne sur la salle de restauration et qui ne cesse de s'ouvrir et de se fermer pendant tout notre repas !!!! mais bon franchement, la cuisine vaut le détour. Alors, c'est dit cette année 2011, j'y retourne et on y va en nombre pour redécouvrir cette fête dont les illuminations changent tout les ans. Et la grande roue sur la place dutertre, je crois!!!! il faut la voir par contre si vous voulez y monter, attendez-vous au coup de massue. 20 euros l'entrée!!!!c'est vraiment poussé!!!! Bon, j'espère que mon récit vous aura donné envie de devenir Lyonnais le temps d'un week end

Voir plus

Annonces Google

Dernière minute

publicité
publicité
publicité