WEEK-END IRLANDE

Week-end en Irlande : Dublin la capitale irlandaise cosmopolite

Accordez-vous un week-end en Irlande et découvrez cette terre chargée de légendes, d’esprits de fantômes, de tragédies passées, de convivialité intrinsèque… Un séjour tout en émotions. Laissez-vous surprendre par le magnifique phénomène du soleil brillant à travers la pluie et par ses paysages sauvages.
Comparez les offres de Week-end Irlande pas cher de nos partenaires.

Voyagistes Destination Formule de voyage

Prix TTC
à partir de*
Dont frais dossier** Le Plus
Changer de destination ?
Règles d’affichage des offres * Prix par personne Toutes Taxes Comprises (taxes d'aéroport et frais de dossier inclus)
hors frais de paiement éventuels appliqués par certains voyagistes en fonction du moyen de paiement utilisé.
Les prix sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles de varier.
** Frais de dossier obligatoires par personne.
N.C. : prix non communiqué

lastminute.com

Irlande Week-end 203 € 12 € promo Dernière Minute

BravoFly

Irlande Week-end N.C. 21 €  

ebookers.fr

Irlande Week-end N.C. 0 € du choix à prix ultra negocié

Expedia (sur mesure)

Irlande Week-end N.C. 0 €  

Ou comparez les prix des offres Week-ends proposées par nos partenaires

Vol + Hôtel Irlande

Comparez les prix des voyages à la carte

soit 1 nuits

Date de départ :

Date de retour :

Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix :

Vos récits de voyages en Irlande

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

Photo de fraggle Photo de fraggle Photo de fraggle Photo de fraggle Cent ans après le naufrage du "Titanic", Je suis arrivé début Avril en ferrie avec ma petite famille au port de Cobh, près de la ville marine de Cork, à ceci près que ma traversée aller comme celle du retour s'est déroulée à merveille. C'est en effet le dernier port qu'a connu le transatlantique avant de sombrer en 1912 sans pouvoir rejoindre New-York. J'appréhendais déjà cette fameuse conduite à gauche à la descente du bateau mais après un quart d'heure de route en direction du conté de Galway, les craintes se sont effacées pour laisser place au plaisir de découvrir ces routes étroites aux murets de pierres sèches, formant des enclos et délimitant les propriétés. Le ciel capricieux empreint du climat irlandais, nous a conduit sous la pluie a notre ville d'attache pour la semaine : La cité balnéaire de Westport dans le conté de Mayo dans la Baie de Clew.

Après une bonne nuit réparatrice, l'ascension du Croagh Patrick (763 m) semble à notre portée. Cette montagne sacrée d'Irlande se découvre ce matin sous un soleil resplendissant, seul le toit de cette masse conique reste dans le secret préservé par les nuages. T-shirt et shorts, en avant tout le monde ! Les pentes rocailleuses du chemin semi-dessiné sont quelque peu dangereuses, certains semblent en avoir fait les frais en abandonnant semelles et autres paires de tongues inappropriées pour ce genre d’exercice. Dire que certains pèlerins gravissent en juillet pieds nus !
En montant, nous ne pouvons nous empêcher de nous retourner régulièrement pour apprécier les îles de la Wesport Bay qui se découvrent peu à peu, prétexte également pour nous reposer car le sommet semble encore bien loin.
A mi-parcours, une terrasse herbeuse est la bienvenue pour faire une pose, certain pique-nique, d'autres comme nous s'amusent à inscrire leur prénom avec des pierres sèches trouvée à même le sol. Je crois que l'ascension débute réellement ici et de façon plus difficile mais je ne dis rien aux autres pour ne pas les décourager.

Après le chemin rocailleux, place à une ascension plus prononcée sur de gros cailloux instables, conjuguée à une météo dévoilant peu à peu l'arrivée de la pluie. Nous ne sommes quand même pas venus là pour rien ! Chacun prend en lui ce qui lui reste de force et l'ascension continue. Nos grimaces de fatigue croisent les visages ravis des randonneurs qui redescendent. D'ailleurs un irlandais a tenu à nous parler lors de sa descente : "Nous avons une maladie commune avec vous les bretons, c'est l'alcool !". Après cette parenthèse sur la Guinness, whiskys et autre breuvages locaux, cet irlandais s'est éloigné de nous pour ne devenir très rapidement qu'un petit point dans la nature. On descend beaucoup plus vite qu'on ne monte !

Après deux heures d'ascension, nous voilà sur le toit du Croagh Patrick, où la chapelle qui trône sur cette espace désertique nous attend sous la pluie givrante, sorte de neige fondue. Sommes nous toujours en Avril ? Comme pour nous remercier d'être venu, ce ciel hostile s'est soudain dégagé et la vue panoramique a tenu toutes ses promesses : En face la baie de Clew, sur la gauche Clare Island et à droite la terre déchiquetée avec les îles de la westport Bay. Souvenir mémorable en famille !

Voir plus

Mon entreprise m'a permis de bénéficier en 2007 d'un voyage en Irlande dans le cadre de nouveaux accords avec un société partenaire.
Connaissant déjà ce pays par un voyage d'enfance (au collège), j'ai sauté sur l'occasion.
Comble du bonheur, je pouvais emmener ma compagne.
Evidemment, nous avons rapidement trouvé un moyen de garder nos enfants et sommes partis.
Trois jours seulement, mais trois jours extraordinaires.
Mes obligations professionnelles ne me prenant que quelques heures par jour, nous avons pu découvrir la région de Limerick : une partie de l'Irlande non touristique mais aux charmes bien réels.
Nous avons pu visiter deux châteaux (et parc), trois églises typiques et flâner dans Limerick et les villages alentours.
Nous avons eu aussi la possibilité de nous initier au golf sur des terrains dont le vert nous a semblé irréel mais bien tangible : le "gras" de l'herbe n'a rien de désagréable, au contraire...
Finalement nous sommes rentrés ravis et nous sommes depuis impatients de pouvoir retourner en Irlande avec nos enfants, et sans obligation professionnelle.

Voir plus

Annonces Google

Dernière minute

publicité
publicité
publicité