WEEK-END CORSE

Week-end en Corse : De la plongée aux sentiers de randonnée

En pleine mer Méditerranée se dresse la fière île de Corse. Lieu de villégiature par excellence, réservez un court séjour dans cette région fougueuse et découvrez une autre France. Montagnes de porphyre rouge, pinèdes, petits villages typiques, châtaigneraies,calanques, et maquis vous charmeront totalement.
Comparez les offres de Week-end Corse pas cher de nos partenaires.

Voyagistes Destination Formule de voyage

Prix TTC
à partir de*
Dont frais dossier** Le Plus
Changer de destination ?
Règles d’affichage des offres * Prix par personne Toutes Taxes Comprises (taxes d'aéroport et frais de dossier inclus)
hors frais de paiement éventuels appliqués par certains voyagistes en fonction du moyen de paiement utilisé.
Les prix sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles de varier.
** Frais de dossier obligatoires par personne.
N.C. : prix non communiqué

Belambra

Corse Week-end N.C. 31 €  

Expedia (sur mesure)

Corse Week-end N.C. 0 €  

Ou comparez les prix des offres Week-ends proposées par nos partenaires

Vol + Hôtel Corse

Comparez les prix des voyages à la carte

soit 1 nuits

Date de départ :

Date de retour :

Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix :

Spécialiste Corse : Chloé Bruet

Chloé Bruet

Vos récits de voyages en Corse

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

Je rêve que je suis la gagnante d'un concours et que je pars avec mon mari en Corse
Le temps idéalement beau nous épargne des soubresauts dans l'avion et la mer décline ses nuances de bleu par le hublot. L'atterrissage à Calvi est surprenant, nous volons au milieu des montagnes.
Pas de passerelle mais l'enjambée directe dans le pays qui nous reçoit et l'immédiate vision enchantée des montagnes environnantes.
Direction l’île Rousse, nous sommes heureux, charmés par la découverte de paysages mêlant palmiers, bougainvilliers, bleu intense de la mer, bleu du ciel et maquis des montagnes. Il fait un temps magnifique, nous nous arrêtons à Lumio pour prendre le temps de laisser libre cours à nos émotions et à notre contemplation.
L'hôtel « Liberata » est remarquable dans le paysage du village, une grande maison rouge aux volets verts, le jardin est délicat, romantique, un banc de pierre face à une fontaine invite à s'y asseoir. Le hall d'entrée est d'arabesques discrètes, Klimt y a laissé sa trace jusque dans notre chambre spacieuse au troisième étage où le Baiser et l'oeuvre de l'artiste se déclinent en petits tableaux. L'Art déco lui succède en touches ordonnées, confortables, chaleureuses et légères. Chaque élément du mobilier, de la décoration y a sa place dans une cohésion parfaite et réfléchie à la fois luxueuse et discrète. Le petit balcon est une invite à plonger le regard dans la mer toute proche, à l'écouter. Nous descendons très vite pour la toucher, nous allonger dans le sable si blanc et si fin.
La mer nous bercera encore cette nuit.
Nous dînons au restaurant « A Siesta » sur la plage, nous le voyions tout proche de notre chambre. Nous mangeons les pieds dans le sable les produits de la mer. Le vent pour nous s'est éclipsé, il ne fait pas froid.
Le réveil est enthousiaste, il fait très beau, le ciel n'a pas eu envie d'assombrir notre séjour, pas plus le vent de nous refroidir. Nous grimpons vers Sant' Antonino après avoir sillonné les ruelles en pierre de Pigna. Nous nous recueillons face à l'olivier deux fois millénaire à la sortie du village. Magie du temps et de la vie, l'arbre est un druide noueux et multiplié. Un peu plus loin sur la gauche, nous pénétrons dans la curieuse petite église d'Aregno sans clocher vêtue de ses belles dalles de granit de trois couleurs et ornée d'un amusant Jupiter qui s'enlève une épine du pied.
Nous arrivons à Sant 'Antonino, escaladons ses ruelles médiévales empierrées au restaurant
« I Scalini » où nos découvrons sur la terrasse à 500 m d'altitude un panorama grandiose entre monts, roches granitiques, oliviers, mer, vue sur Algajola et le Monte Cinto que le ciel sans nuages permet d'apercevoir. Le temps s'arrête, le cadre est grandiose, sacré, rien ne presse, nous dégustons les gambas du chef et un vin corse léger et fruité. Nous quittons presque à regret « I Scalini », un paradis que nous laissons en espérant y revenir.
Puis nous visitons Calvi, la citadelle, son port de plaisance, la rue piétonne offerte aux touristes, deux énormes yachts ancrés à l'entrée. Je suis émue face à l'immense mur de fortification, me loge dans les cavités naturelles du rocher.
Retour au Liberata. Nous sommes un peu fatigués, nous voulons nous détendre dans le lieu offert pour cela par l'hôtel : piscine, hammam, jacuzzi... Revigorés, nous nous apprêtons pour dîner sur la terrasse du « U Libecciu ». Nous privilégions toujours les fruits de la mer, leur fraîcheur et leur délicieuses préparations.
C'est la fête à l’île Rousse. Des manèges, des stands, de la musique, une ambiance gaie qui réunit tous les âges sur la grande place des platanes et nous aimante aussi. Une belle fête de village. Monsieur Paoli en est le héros, il trône sur l'espace, il peut en être fier !
Déjà le départ dans quelques heures. Petit tour au marché, la fête continue sur la place, le micro annonce un concours de tango. Derniers préparatifs pour boucler nos bagages, nous quittons l'hôtel à regret. Dernière escale à « l'Escale », une table près de la mer nous est réservée. Dernière dégustation de la cuisine raffinée que ce séjour nous a fait découvrir.
Il fait toujours beau. L'avion quitte Calvi.
Merci à la Corse, aux Corses pour ce week-end exceptionnel !

Voir plus

une ville radieuse avec ces mouettes blanches qui survolent le port et ces marches qui nous mettent l'eau à la bouche avec leur charcuterie corse et autres gourmandises. Ces magnifiques palmiers qui surplombent la ville et la belle villa de tino rossi que l'on aperçoit à peine à travers un mur. J'y retrouve vraiment de magnifique paysage et j'en garde un merveilleux souvenir resté graver dans ma mémoire. Ma visite d'Ajaccio s'achève ainsi en pensant aux vacances prochaines dans l'île de Beauté si parfaite et pleine de bonté et générosité qu'elle nous a procuré tout au long de notre séjour. J’espère que les vacances d'été arrivent au plus vite, pour profiter de mon île préférée aux senteurs de mille parfums le plus tôt possible, car de puis que j'y suis allé je ne peux plus m'en passer, j'y pense et en rêve très souvent. A que j'ai hâte d'y retourner dans mon île de Beauté. A bientôt ma belle au ciel si bleu et la mer si claire. Nous nous retrouverons dès que les beaux jours arriveront en espérant d'ici peu de temps. Ciao.

Voir plus

Un beau matin de juillet je suis partie très tôt de Marseille pour prendre le bateau. Le voyage fut très long mais agréable. Ce bateau était vraiment très bien il y avait une piscine une salle de bal un bon restaurant un cinéma...
Lorsque l'on a approché la côte Corse le paysage était MAGNIFIQUE! Une fois que le bateau a eu fini d'accoster je me suis rendu dans mon appartement. Puis comme la fatigue était là et qu'il était 21h je me suis couché. Le lendemain j'ai retrouvé des amis puis nous sommes allés à la plage de Palombaggia. C'était totalement inimaginable ! Une plage de sable fin où l'on a pied très loin, le rêve. Nous avions passé une superbe journée. Le soir je suis allée boire un verre sur le port d'Ajaccio. Ce,qui fut très agréable.
Le lendemain matin je suis partie visiter le nord de la Corse. Sur mon chemin je suis allée à Corte, Bastia, Aléria et bien d'autres. Cette excursion fut très intéressante et ces paysages furent magnifiques. Ensuite je suis rentrée à Ajaccio. Le 17 juillet arrivait à grand pas... Il ne me restait plus que 2 jours, je suis allée à la plage et vuma famille.
Et voila que j'ai dû rentrer, j'ai pris le bateau à 15 h de l'après-midi.
Quand le bateau s'éloigna de la côte j'étais triste j'avais envie d'y retourner...
C'était la fin d'un voyage tout simplement EXTRAORDINAIRE !

Voir plus

Annonces Google

Dernière minute

publicité
publicité
publicité