WEEK-END ANDALOUSIE

Week-end en Andalousie : La Costa del Sol, de Cordoue à Grenade

Opter pour un week-end en Andalousie, c’est s'offrir une évasion mémorable ! Des cités de Séville et Cordoue, arrosées par le mythique Guadalquivir, à Grenade trônant au cœur des sommets enneigés de la Sierra Nevada, en passant par la douceur du climat de Malaga, vous trouverez forcément votre bonheur en Andalousie.
Comparez les offres de Week-end Andalousie pas cher de nos partenaires.

Voyagistes Destination Formule de voyage

Prix TTC
à partir de*
Dont frais dossier** Le Plus
Changer de destination ?
Règles d’affichage des offres * Prix par personne Toutes Taxes Comprises (taxes d'aéroport et frais de dossier inclus)
hors frais de paiement éventuels appliqués par certains voyagistes en fonction du moyen de paiement utilisé.
Les prix sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles de varier.
** Frais de dossier obligatoires par personne (sur la base du prix pour une réservation pour 2 pers.).
N.C. : prix non communiqué

Expedia (sur mesure)

Andalousie Week-end N.C. 0 €  

Ou comparez les prix des offres Week-ends proposées par nos partenaires

Vol + Hôtel Andalousie

Comparez les prix des voyages à la carte

soit 1 nuits

Date de départ :

Date de retour :

Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix :

Vos récits de voyages en Andalousie

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

Photo de Christine Wiels Photo de Christine Wiels Photo de Christine Wiels Photo de Christine Wiels Andalucia, Tierra Roja,... Tu m'as volé le spleen de la Mer du Nord, la fraîcheur bienfaisante de l'Adriatique et la colère des torrents de barrages autrichiens. Je t'ai rencontrée par hasard,sur l'insistance de mon fils, lui aussi pris aux filets de ton extrême beauté, de ton histoire à la croisée de mondes qui s'affrontent en d'autres lieux aujourd'hui. Et les gens de chez toi, m'ont ôté tous les a-priori de l'univers, ceux des humains qui oublient que, découvrir une région qui a su se démarquer d'un pays par une identité de culture et d'accueil, c'est s'ouvrir de nouveau l'âme et le coeur... et retrouver du temps pour eux.
Malaga, en plein soleil, bars à tapas si conviviaux ou l'on peut parler fort, et lors d'inoubliables partages de rires, s'expliquer dans un savoureux mélange de souvenirs scolaires d'espagnol, de quelques mots d'anglais et de nombreux gestes à l'appui ! Dans les boutiques, sourires et patience, l'on se met en quatre et davantage, pour te donner des timbres à l'effigie de Paco de Lucia, alors que tu demandes juste de quoi envoyer tes cartes postales, on t'accompagne même jusqu'à la poste la plus proche ! De nada !
Une partie de moi est restée à Ronda Romantica, où sans guide, l'on peut déambuler au coeur d'une foule paisible, lire sur une mosaïque murale, les noms de tous les voyageurs étrangers et célèbres qui n'ont pu te quitter sans un saignement de regret, ce sentiment d'épiphanie, cette prise de conscience soudaine, inexpérimentée jusqu'alors, de la signification profonde d’être, sans se sentir forcé de faire.
Mais c'est à El Borge, près de Malaga Velez, que j'ai trouvé le ravissement, le fait d’être enlevée à moi-même, dans un lieu de paix, collines pauvres et gens vêtus de noir soignant le raisin et les olives qui les font vivre. J'ai vu les amandiers en fleurs, pris mon petit déjeuner sous les manguiers, contemplé le ciel pur des nuits d'été au cours desquelles rien ne peut troubler le sens du sacré enfin retrouvé, j'ai écouté la brise chaude dans les branches des palmiers, pris en stop ce saisonnier marocain qui n'en pouvait plus de fatigue et m'a parlé de ses rêves de retour chez lui par Gibraltar avec un sourire dans la mélancolie.
Quatre "casitas" pour chambres d’hôtes, épais murs blancs, linge impeccable, pain du matin déposé dans un petit sac en tissu accroché à la porte d'entrée qu'il est inutile de fermer, le droit d'aller cueillir les fruits et de ramasser les légumes au potager... et l'inextinguible prévenance de Juan Antonio et de sa famille: nous faut-il quelque chose ? Ou voulons-nous aller visiter ? Et si nous partagions ce vin de pays, juste comme ça, en écoutant de la musique et en se parlant comme si l'on s'était toujours connus ?
Un jour, je retournerai chez vous pour écrire, sans doute, ou simplement savourer le sens de la Vie en laissant filer de petites salamandres sur les pierres éclaboussées des lumières ambrées,mordorées,cupriques de tes soirs.
Je n'oublierai jamais nos adieux, les bras affectueux qui m'ont serrée si fort et mes larmes.
Pays de Lumière, tu mérites que personne ne t’abîme ni ne te fasse du mal, tu mérites de rester intact, même si La Costa Del Sol est encore belle sous le soleil du tourisme.
Andalucia, je croyais posséder mes racines nordiques et celtes, mais sans doute le sang méditerranéen qui coule en moi désormais me laissera-t-il attachée à jamais à toi, para siempre, à jamais.

Voir plus

Annonces Google

Dernière minute

publicité
publicité
publicité