THALASSO CENTRE

Thalasso en Centre : Centres de soins et monuments à Chartres

Besoin d’air pur et de coupure ? Rendez-vous en région Centre pour une cure de thalasso. Vous serez plongé dans un cadre aux multiples visages. Côté nature, découvrez sa réserve tropicale, ses forêts, ses étangs, ses landes et la Loire. Côté architecture et histoire, visitez ses nombreux châteaux.
Comparez les offres de Thalasso Centre pas cher de nos partenaires.

Voyagistes Destination Formule de voyage

Prix TTC
à partir de*
Dont frais dossier** Le Plus
Changer de destination ?
Règles d’affichage des offres * Prix par personne Toutes Taxes Comprises (taxes d'aéroport et frais de dossier inclus)
hors frais de paiement éventuels appliqués par certains voyagistes en fonction du moyen de paiement utilisé.
Les prix sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles de varier.
** Frais de dossier obligatoires par personne (sur la base du prix pour une réservation pour 2 pers.).
N.C. : prix non communiqué

Thalasseo

Centre Thalasso 72 € 5 € détente et bien-être inclus

Vos récits de voyages en Centre

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

En ce vendredi soir, la gare Montparnasse est soumise à moult agitations. Nous nous frayons un chemin entre voyageurs attendant l’affichage de leur train et les Parisiens venu chercher les arrivants. Notre TGV pour Tours est là. Le départ est annoncé par le haut-parleur grésillant du train. L’annonce du chef de bord est formaté, elle n’est pas sans rappelé celle des avions, peut être aura t on un jour des gilets de sauvetage sous les fauteuils.
Passé les tunnels de la sortie de Paris, un rapide coup d’œil sur l’autoroute bien chargée annonce un grand départ. Comme il est agréable de doubler toutes ces voitures à 300 km/h.
La fin de la région parisienne laisse vite place aux champs où pousse, ici ou là, des éoliennes. Bercée par le léger roulis du train et le ronron de l’air conditionné, mon amour somnole dans mes bras. Qu’importes les malotrus qui parlent trop fort, sa douche chaleur m'envahit et me fait oublier mes soucis.
Une heure s’est écoulée, le terminus est là. Nous allons récupérer la voiture. Nous faisons un petit crochet par le centre ville pour découvrir les boulevards Béranger & Heurteuloup avec leur terre-plein central abrité par des grands arbres. La place Jean-Jaurès, où trônent la mairie et le palais de justice, est amputée de ses fontaines à cause des restrictions d’eau. Nous nous engageons dans une rue transverse pour découvrir ces petites maisons de ville qu’ici on appelle des particuliers.
A peine le temps de poser nos affaires qu’il faut déjà repartir. Direction Lulu parc à Rochecorbon. Le vendredi soir, la guinguette du bord de Loire organise des soirées rock, on y dinera. Les plats sont simples mais copieux. Après ce magnifique couché de soleil sur la Loire et quelques passes de rock, l’heure est un peu tardive, nous rentrons.
Après cette grasse matinée et le temps de nous préparer, nous prenons la direction de La Riche pour visiter la demeure de Ronsard. Ancien cloitre, le jardin est bien entretenu dommage cependant que tant de roses soient fanées dans la roseraie. La visite est assez courte et avant d’aller à Azay-le-Rideau pour découvrir son spectacle nocturne, nous faisons une petite promenade autour du lac de la Bergeronnerie que nous poursuivons un petit peu par les rives du Cher.
Nous n’arrivons pas trop tard au château d’Azay, cela nous permet de pendre des billets combinés pour la visite du château et pour le spectacle dans les jardins la nuit tombée. Azay est un petit château renaissance compact, il me plaît beaucoup. Les douves sont en fait un bras de la rivière du coin qui a été détournée. Le château ferme ses portes, nous allons attendre la tombé de la nuit en dinant. Nous allons « Aux grottes » un restaurant troglodyte proche du château. On profite de la salle vouté en amoureux. Les autres clients préférant diner dehors. L’heure du spectacle est arrivée. De nouveau direction le château. L’ambiance est féérique, des projections illuminent le château, des créatures lumineuses sont cachées dans les arbres. Des sons harmonieux et des récits historiques accompagnent le voyageur nocturne dans son périple. Nous rentrons fourbus avec des rêves pleins la tête.
Dimanche matin, petite sortie aux halles de Tours. Un peu de courses pour gouter le terroir tourangeau. Au menu, quiche tourangelle, salade verte, un Sainte Maure et nougat de Tours en dessert. Le tout accompagné d’un St Nicolas de Bourgueil. Tranquillement nous prenons la direction du centre ville pour visiter le musée du compagnonnage. On y retrouve l’histoire et surtout on y expose certains Chef-d’œuvre des compagnons. Merveilles de l’artisanat, ces objets représentant l’excellence d’un métier portent bien leur nom. Les charpentiers, les maçons, les ferronniers et même d’autre métier depuis éteint y sont présent.
Nous poursuivons notre découverte de la vielle ville en nous dirigeant vers la place Plumereau, la place Plum’ comme on la surnomme. On y découvre Tutti Gusti, un marchand de glace vendant des glaces aux parfums peu courant. Enserrée entre les vielles maisons par très droite, la place est un lieu convivial ou bon nombre de personne s’y retrouve.
Nous poursuivons notre chemin jusqu'à la Basilique St Martin non loin de la place. Il ne reste plus grand-chose de cette Basilique. L’histoire veut que lors du terrible incendie de Tours qui s’est produit il y a quelques siècles, les flammes se sont arrêtées à la basilique, protégeant ainsi le cœur de la ville.
Nous rentrons tranquillement en fin d’après-midi car le lendemain matin nous reprenons le TGV pour une nouvelle semaine de travail.

Voir plus

Annonces Google

Dernière minute

publicité
publicité
publicité