CROISIÈRE ESPAGNE

Aucun site Internet correspondant à votre recherche.

Vos récits de voyages en Espagne

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

Nous commençons par prendre le train pour nous emmené à Nice puis le bus pour Gênes ville de départ pour notre croisière plusieurs villes sont au programme. BARCELONE ALICANTE GIBRALTAR MALAGA et bien d'autres toutes aussi jolies les unes que les autres. C'est la première fois que nous faisions un voyage, pour nous c’était magique, le bateau gigantesque, sublime. Une aventure que nous aimerions recommencer. Faute de moyen se sera beaucoup plus tard. Nous avions prévu se voyage 1 ans à l'avance ce qui nous a permis de le payer en plusieurs fois, d'origine un voyage simple, puis 1 mois avant le départ, je fais à mon compagnon, à ce moment là, tu as dit que pour mes 50 ans tu me demanderais en mariage et tu m'offrirais un voyage pourquoi pas maintenant, vu qu'on allait faire une croisière et bien il a dit oui et tout s'est fait rapidement. Maintenant nous sommes marié depuis 2 ans. C'est un voyage que je n’oublierais jamais, de bons moments, des spectacles tous les soirs, 5 repas par jours sur le bateau, Du personnel super sympas, des souvenirs plein la tête. Dommage qu'il a fallu attendre 50 ans pour faire un voyage, j’espère que le prochain ne sera pas dans 50 ans.

Voir plus

15 ans !! le bel age de l'adolescence. L'age où on veut refaire le monde, sauver le monde et surtout les animaux. On croit tout savoir et surtout rien ne nous convient. Cet été là, comme chaque année nous étions en vacances à Cadiz, le berceau familial, et ma mère décida que nous irions à Ceuta, petite enclave espagnole sur le territoire marocain. Pas ravie du tout, je rouspétais car je préférais évidemment rester sur la superbe plage de Cadiz avec mes cousins pour peaufiner mon bronzage, chose très très importante à cet âge là ! Nous voilà donc, maman, ma grande soeur, son mari et leur enfants à Algéciras pour prendre le bateau. Une petite angoisse en moi, lorsque je réalise qu'il faut traverser l'Atlantique pour aller de l'autre coté. Mais angoisse vite oubliée et émerveillement au moment de passer au Détroit de Gibraltar, quatre dauphins suivaient le bateau en nous saluant par des sauts !! tout simplement magnifique !!! Même les nausées qui me perturbaient depuis le départ du port avaient disparues. Aujourd'hui à 50 ans, je ne rêve que d'une chose, c'est d'y retourner avec mon mari, pour lui faire vivre le même moment de bonheur que jamais je n'oublierais !!!


PEPENSE

Voir plus

Annonces Google

Dernière minute

publicité
publicité
publicité