CIRCUIT MAROC

Circuit au Maroc : Cités impériales, casbahs et oasis

Situé au nord-ouest de l’Afrique, le Maroc est un pays fascinant à sillonner. Outre ses beaux paysages (montagnes de l'Atlas et plages de l'Atlantique), le pays regorge de sites et de monuments remarquables. Optez pour un circuit et découvrez le mausolée de Mohamed V, la tour Hassan, la mosquée Hassan II. Vous sillonnerez les rues traditionnelles de ses médinas comme dans la sublime Casablanca, Marrakech ou encore Meknès !
Comparez les offres de Circuit Maroc pas cher de nos partenaires.

Voyagistes Destination Formule de voyage

Prix TTC
à partir de*
Dont frais dossier** Le Plus
Changer de destination ?
Règles d’affichage des offres * Prix par personne Toutes Taxes Comprises (taxes d'aéroport et frais de dossier inclus)
hors frais de paiement éventuels appliqués par certains voyagistes en fonction du moyen de paiement utilisé.
Les prix sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles de varier.
** Frais de dossier obligatoires par personne (sur la base du prix pour une réservation pour 2 pers.).
N.C. : prix non communiqué

bynativ

Maroc Circuit 550 € 0 € Voyages sur-mesure

Promoséjours CodePromo

Maroc Circuit 506 € 0 €  

LogiTravel

Maroc Circuit 760 € 0 € Une grande variété d'offres de voyages

Comptoir des Voyages

Maroc Circuit 620 € 0 € 70 conseillers - spécialistes voyages

Nomade Aventure

Maroc Circuit 629 € 0 € treks et randos - plus de 150 pays

Spécialiste Maroc : Victor Jouniaux

Victor Jouniaux

Vos récits de voyages au Maroc

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

RANDONNEE ATLANTIQUE
MAROC AOUT 2007

Il y avait des dromadaires
Des chiens, un âne et la mer
Dans cette randonnée berbère
Organisée par Nouvelles Frontières
C’était au Maroc, ce pays d’Afrique
Où à l’ouest les rivages de l’Atlantique
Offrent des désertes et inaccessibles plages
Que l’on n’atteint qu’à pied avec du courage
Les pêcheurs y ont installés de petits port- villages
La famille vivant sur le plateau de culture et d’élevage
Moutons, chèvres et vaches sont gardés par de jeunes bergers
Parmi les champs de thuyas, d’eucalyptus d’oliviers et d’arganiers

Nous avons marché 90 Km d’Imessouane à Essaouira
Nous étions un groupe de 13 guidés par le jeune Mustafa
Chacun est arrivé à cette randonnée avec sa personnalité
Certains ont peiné soit à trop marcher, soit à trop porter
D’autres fumaient beaucoup trop, certains ne disaient rien
On nota des genoux douloureux, des problèmes d’intestin
Il y avait ceux qui sautaient sur le rab en ayant toujours faim
Et d’autres qui rêvaient de bières pression au bistrot du coin
Certains ne mirent pas les pieds dans le froid et agité océan
Mais de cette expérience, tous les participants furent contents

Sauf au bivouac où la promiscuité
Nous a perturbé dans notre intimité
Nul espace entre les groupes, nul coin
Pour être seul, tranquille ... au petit « coin »

Mais tous aujourd’hui nous avons retrouvé notre petit confort
Et seuls, les merveilleux souvenirs resteront dans notre coeur

Avec mes amitiés à tous
Michèle BEAL

Voir plus

Photo de samuel bert Photo de samuel bert Photo de samuel bert Photo de samuel bert avant d'arriver à essaouira, et après un long périple dans tout le maroc, je rencontre fred, un français à la gare des bus de ouarzazate, la porte du désert, à quelque kilomètres de là, le sahara commence, et la piste de la soif avec lui aussi, et ce jusqu'au mali, à tombouctou, une des routes mythiques dans le monde. il revient d'Afrique, et continue lui aussi son voyage en direction du désert. nous passons une bonne partie de la nuit à discuter,histoire d'échanger nos bons plans, dans le froid qu'il règne dans cette gare,au mois de mars..je suis ici pour monter une association à but non lucratif,lui dis-je,est ce que tu connais des gens à essaouira ? je lui pose la question...
par chance il connait bien le pays et me dit, qu'une fois arrivé à essaouira, il faudra que je demande toufik,un jeune homme qui y vit, et connait plein de monde là bas.. c'est une bonne enfile, il me présentera des instituteurs et des professeurs, afin que je puisse discuter avec eux du fait que je veuille créer cette association, pour aider les enfants, afin qu'ils ne manquent de rien pour pouvoir avoir le droit à l'éducation auquel, tous les enfants du monde devraient avoir droit..
le but est de leur faire parvenir les fournitures scolaires nécessaires, et de créer un blog, pour faire voyager les touristes de france au maroc, mais en même temps de leur faire éviter les hotels et autres riads, et leur permettre de dormir chez l'habitant, pour plus de contact avec la population accueillante de ce pays.. il y a toujours moyen d'en rencontrer et de boire le bon thé à la menthe, servit dans la coutume, en oxygénant le tout, le bras en l'air, au dessus du verre prévu à cet effet.. c'est là le vrai maroc pour moi, le vrai voyage, loin des foules, plus proches d'eux..du contact,c'est le maitre mot..
toufik,très sympa, et déterminé, m'oriente dans cette ville ancienne, et grouillante de vie, ici et là un cireur de chaussures, un vendeur de cigarettes à l'unité, un marchand de poissons tout fraichement péché le matin même, un autre assis près de ces épices, hmmm, ça sent bon, mes sens s’exaltent, qu'il a prit soin de monter en pyramide sur son stand.. il rit, je lui en achète, il faut bien faire tourner le commerce local, et je m'en régalerai, il rit donc, et vend des épices pour sourire...drôle de nom pour une épice, il a du en prendre..
je sillonne donc les rues avec mon ami, en quête de rencontres, de visites de maisons, et d'appartements, pour que plus tard, une fois rentré en france, je puisse proposer cela, aux gens désireux de voyager de cette manière.. bénéfique pour tout le monde.. je photographie la ville, les vues que l'on peut avoir depuis ces habitations, les centres d’intérêts, l'océan, qui n'est pas très loin, mais agité et froid en cette époque de l'année..peu importe, le dépaysement est total ici, à 3 heures d'avion de la france à peine.. cela plaira surement, je crois ne pas me tromper en disant cela..
de retour en france, déception, l'association ne se fera pas, faute de trésorier, mais je ne veux pas en rester là,tout ça pour ça !!non!!
dans une moindre mesure, j'arrive quand même à sensibiliser quelque personne, par effet boule de neige, et d'envoyer là où j'avais les adresses, ces fournitures scolaires.. ouf, j'aurai sauvé les meubles.. c'est ça aussi le maroc, sans parler des paysages époustouflants qu'offre ce pays..de l'atlas au grand rif, et de la gentillesse de ses habitants..
à bientôt,je ne me débinerai pas..

Voir plus

arrivée en bus à Mhamid, la porte du désert, en effet c'est de là que l'on part pour Tombouctou au mali en 53 jours de marche, ou alors à dos de chameau, bien plus pratique pour transporter les vivres, et plus sympa, moins fatiguant qu'à pied pour faire une telle excursion dans un désert hostile, où la température la journée peut atteindre les 40 degrés très facilement, et les températures négatives pour la nuit.. une djellaba, de bonnes chaussures, un chapeau, de l'eau encore de l'eau, et de quoi manger, de bons guides qui connaissent cet endroit comme leurs poches, feront l'affaire.. l'aventure c'est l'aventure..
le chameau n'en fait qu'à sa tête, il rechigne à ce que je le monte, j'y arrive quand même.. normal, il s'est baissé pour que je le monte sous les ordres de mes deux guides, des berbères, habillés d'une djellaba eux aussi, mais de couleur bleue, ce sont les hommes bleus, appelés ainsi, justement à cause de leurs vêtements dont la teintures, déteint sur leur peau, depuis le temps qu'ils la porte, la couleur est restée, indélébile.
chose bien utile, au beau milieu du sable, tout les kilomètres, je peux voir une indication, 53 kilomètres, 52 kilomètres, etc.. ils prennent bien soin de marquer ce repère, pour ne pas se perdre, et ça nous donne de l'espoir, ouf, un de moins toutes les demie heures environ. le chameau, s’arrête quasiment vers chaque arbuste, pour se délecter de ses feuilles ou alors de ses fruits.. quand il y en a.. quelques oasis ou oued sur la route, nous permettent de nous rafraichir, et non ce ne sont pas des mirages, malgré ce soleil qui cogne.. le soir venu, et bienvenu, nous montons les tentes. une fois le bivouac établi, il est bien temps de se reposer, et de participer au rituel du thé à la menthe, que mes amis verse le bras tendu vers le haut, plouf, c'est pile dedans.. quelle dextérité.. le tout accompagné de musique gnaoua, c'est la fête au beau milieu de rien, du sable à perte de vue.. un bon sommeil, et le lendemain nous voilà repartis, et cela pendant 53 jours comme prévu, ils ont une horloge dans la tête, me dis-je !! la piste de la soif, c'est le nom de cette "route" est traversée, Tombouctou et la civilisation me tendent les bras..

Voir plus

il y a quelques années de cela je voyageais pour le plaisir de faire des découvertes et des rencontres, j'arrive à l aéroport de Marrakech et vois les Montagnes de l'Atlas un ciel bleu magnifique et encore de la neige, le pays me paraissait enchanteur, puis les formalités de douane, j'étais jeune et insouciante et je présente ma carte d'identité et là deux policiers m emmènent dans une pièce sans fenêtre avec juste une chaise et j'attends de longues minutes me demandant ce que j'avais pu faire, l'un deux revient et me demande où j allais. je ne savais pas j espérais trouver un hôtel et y rester le temps de mes vacances, aussi ils ont souri et réservé un hôtel et m'ont dit faites vous faire un passeport et depuis je voyage avec un passeport.

Mais vacances ont pu commencer dans ce pays très accueillant.
J'ai visité la vallée des roses de cette terre couleur ocre magnifique avec les oueds à sec qui font imaginer les torrents par temps de pluie, puis j'ai rencontré des artisans potiers qui faisaient des figurines en argile plus jolies et naturelles
les unes que les autres.
J'ai aussi rencontré des graveurs sur cuivre qui avait participé à la réalisation du lustre pour la grande mosquée de Casablanca, puis la visite d'Essaouria avec ses fortifications et la ville par elle même très belle avec ses anciens quartiers juif, et puis une visite d une expo temporaire de jeunes peintres locaux, tableaux resplendissant de couleurs

Et encore beaucoup de belles choses à admirer et de gens à rencontrer.

Voir plus

Comme chaque années, les plus beaux moments de ma vie sont les vacances comme tout le monde !
C'est une destination de rêve.
La plage est à 7 km de chez moi avec eau turquoise, le soleil qui reflète sur les vagues qui brillent, rien que de sa baigner dedans c'est le grand luxe !
Les chameaux qui marchent dans le sable chaud, le beau temps est présent tous les jours, (entre 28° et 34°).
Les gens sont très chaleureux, l'accord de culture est incroyable.
L'architecture est magnifique et très bien conservée depuis plusieurs années.
Les paysages sont époustouflants, magnifiques, indescriptibles, sublimes, aucuns mots ne peut les décrire !
Leur nourriture et leurs plats sont tellement bons.
Les souks sont remplis de touristes en train de faire des affaires avec les commerçants.
Chaque années un mois de bonheur et de rêve inoubliables marqués dans mes pensées à jamais.
Dans ce voyage c'est régénération des batteries, des images, des paysages, des senteurs, des goûts plein la tête plein et plein les yeux.

Un voyage qui donne l'envie de revenir.

Voir plus

Dernière minute

publicité
publicité

Annonces Google

publicité