Hôtels en Italie

Destination
De
Au
Nombre de chambres
Type de chambre
Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix
Plus de choix ? Louez un appartement ou une maison à un particulier pour vos vacances !

Italie : infos pratiques avant de partir!

Infos pratiques
  • Capitale : Rome
  • Monnaie : Pound
  • Langue(s) : Italien, Allemand, Français, Sarde, Catalan, Corse, Slovène
  • Population : 60340328 habitants
  • Rome : Pyramid of Caius Cestius, National Roman Museum - Baths of Diocletian, MAXXI - National Museum of the 21st Century Arts, Esposizioni Palace, St Sebastian Catacombs, Villa Farnesina, National Etruscan Museum, Montemartini Museum, Santissima Immacolata Concezione, Auditorium Parco della Musica, Borghese Gallery and Museum, Castel Sant'Angelo, Trajan's Market, National Gallery of Ancient Art in Barberini Palace, Sistine Chapel, Capitoline Museums, National Gallery of Modern and Contemporary Art, Spada Gallery, National Museum of Rome,
  • Milan : Museo e Tesoro del Duomo di Monza, Museum of The Risorgimento, Casa del Manzoni, Museum of Art and Science, Galleria D'Arte Moderna, Museo Nazionale della Scienza e della Tecnologia Leonardo da Vinci, Milan Natural History Museum, Associazione Amici del Museo Poldi Pezzoli, Ambrosian Library, Monumental Cemetery, Royal Palace of Milan, Sempione Park, Museo Cenacolo Vinciano, Brera Art Gallery, FAI - Villa Necchi Campiglio,
  • Naples : Santa Maria la Nova, Palazzo Colonna di Stigliano, Museo del Tesoro di San Gennaro, San Pietro a Majella, Villa la Floridiana Museo Nazionale della Ceramica Duca di Martina, Villa Pignatelli, Saint Giacomo's Charterhouse, Artistic Industrial Museum, Madre, Bourbon Hospice For The Poor, Palazzo delle Arti Napoli, Villa Poppaea, Pietrarsa, Pio Monte della Misericordia, Capodimonte Museum, Naples National Archaeological Museum, Cappella Sansevero, Sant'Elmo, City of Science, St. Martin's Charterhouse,
  • Turin : Museo Nazionale della Montagna Duca degli Abruzzi, Accademia Albertina, Museum D'Arte Contemporanea Rivoli, Fiat Historic Centre, National Museum of Artiglieria, Armeria Reale, Turin Museum of Natural History, Fondazione Sandretto Re Rebaudengo, Museo Pietro Micca, Museo della Sindone, Pinacoteca Giovanni e Marella Agnelli, Egyptian Museum, Royal Palace of Turin, Madama Palace, Museum of The Risorgimento, Mao - Museo D'Arte Orientale, Borgo Medievale Torino, Museo dell'Automobile, Museo Nazionale del Cinema,
Découvrez les pays les plus prisés

Italie : Vos récits de voyages

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

J'aime (0)

Seul le nom de la destination évoquait pour moi un mièvre voyage en amoureux, une lune de miel conventionnelle ou la dernière chance de relancer une histoire tiédie par l'habitude. Seul le nom de la destination évoquait pour mon amie Maryse une contrée enchanteresse, le summum de la grâce et de l'élégance, sans tapage ni forfanterie. J'écoutais un peu amusée ses récits chuchotés et inlassablement détaillés sur ses pérégrinations dans la ville, ses visites fiévreusement acheteuses à Murano, son émotion chaque fois ressentie une fois franchies les portes du cimetière... J'ai fini par lui jurer que si j'allais un jour à Venise, ce serait avec elle. On l'a fait. En Janvier, elle a repéré une promotion sur le net. En Janvier, j'étais en plein boulot alors qu'elle était au chômage depuis des mois, et nous n'avions d'amoureux ni l'une ni l'autre. Son enthousiasme m'a gagnée et voilà que nous nous sommes rendues dans la Sérénissime, la belle alanguie au gré des flots, la passéiste et la contemporaine Venise. Avril était humide, l'aqua alta a léché nos pieds dès le premier soir et, dès mes premiers pas sur les quais, caressée par le flot court et sombre, je suis tombée sous le charme, irrémédiablement. Comment tant de beauté, tant d'immatérielle grâce peuvent tenir en un si petit territoire ? Se peut-il que l'on vit dans ces lieux aux airs de décors de théâtre ? Passer de la luxueuse architecte des monuments connus à la dignité lépreuse des quartiers moins bien famés m'a transportée dans mille monde différents, et tout cela sur une île éclatée en quelques quartiers. Le miroitement de l'eau aux mille nuances vertes, noires, moirées, métalliques, soupçonnées visqueuses au pied des façades moussues, aux couleurs délavées mais encore luxuriantes, des jardins secrets... tout m'a saisie de plein fouet, à peine franchi la corde du vaporetto sur le ponton chavirant. En trois jours, le ciel a changé mille fois de couleur. La lumière était différente d'heure en heure. Chaque scène où se posait mon regard m'a parue unique, fabuleusement éphémère et élégante. Tout juste si j'osais prendre une photo, de peur de trahir ma perception des visions magiques qui s'offraient à moi. Le premier soir, je me suis glissée dans le lobby du Danieli, éblouie par l'intimité, le luxe et le silence, avant de courir le long de la galerie du Palais des Doges pour rejoindre la Piazza San Marco. La nuit était presque là. Pluie fine et cols relevés : tout le monde trottait en silence. Moi, j'étais à la fête : j'ai horreur de la chaleur, la nuit et la brume sont mes amies. Les jours suivants, je me suis perdue dans le venelles, revenant vers le Grand Canal presque par hasard, sautant sur un vaporetto pour le quitter à peine 2 ou 3 stations plus tard pour découvrir le quartier du Rialto, les mille petites places plus séduisantes les unes que les autres avec leurs cafés, leurs demeures cossues ou modestes, les rues si petites que je ne pouvais même pas croiser un autre passant... J'ai demandé à mon amie de me pardonner d'avoir eu besoin de solitude pour me perdre dans cette petite immensité et errer de l'Académie jusqu'à la Fondation Guggenheim, entrer dans les églises prier pour le salut de mes filles et traîner de l'autre côté du pont de verre face à la gare à la suite de plus rares passants. J'ai visité et scruté tous les coins et recoins de la Fenice, traîné dans les boutiques, discuté avec les garçons de café, les serveurs des trattorias... goûtant tour à tour les cafés, les risottos et autres saveurs saisies au hasard de mon parcours. Et, tous les soirs, nous avons rejoint le Lido et notre hôtel d'un autre siècle, en silence. Aujourd'hui et jusqu'à la fin de mes jours, je me souviendrai de cette errance fantastique où je n'ai même pas eu à gonfler mes sacs de voyage de souvenirs coûteux ou extraordinaires pour graver en moi cette expérience de raffinement qui a ravi mon cœur pour toujours, moi la traductrice qui avait toujours refusé d'étudier toute langue latine...

Voir plus

Publicité
Vos prochaines vacances
  • vacances camping

    Camping
  • Téléphone anglais

    Week-end et Escapade
  • Seule sur la route

    Voyage en solo
  • Famille à la plage

    Voyage en famille
  • Spécial 15 jours

    Voyage deux semaines

Annonces Google