Hôtels en Espagne

Destination
De
Au
Nombre de chambres
Type de chambre
Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix
Plus de choix ? Louez un appartement ou une maison à un particulier pour vos vacances !

Espagne : infos pratiques avant de partir!

Infos pratiques
  • Capitale : Madrid
  • Monnaie : Euro
  • Langue(s) : Espagnol, Catalan, Galicien, Basque, Occitan
  • Population : 46505963 habitants
  • Madrid : Museo de Cera de Madrid, Museo Nacional de Antropología, Museum of the Americas, Museo del Traje, Museo De Los Orígenes (Casa De San Isidro), The Casón del Buen Retiro, Museo del Ferrocarril de Madrid, Casa Museo Lope de Vega, Royal Tapestry Factory, Museo del Aire, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, National Museum of Romanticism, Museo Naval, Thyssen-Bornemisza Museum, Museo Nacional De Artes Decorativas, Museum Cerralbo, Fundación Lázaro Galdiano, Real Academia de Bellas Artes de San Fernando, Museo Sorolla, Fundación Juan March,
  • Barcelone : Museu de Cera, Arts Santa Mònica, Olympic and Sports Museum Joan Antoni Samaranch, Museu de la Xocolata, Archaeology Museum of Catalonia, Poble Espanyol, Maritime Museum, Centro de Cultura Contemporánea de Barcelona, Fundació Antoni Tàpies, Museu Frederic Marès, Picasso Museum, Caixaforum, Joan Miró Foundation, Montjuïc Castle, Casa Milà, CosmoCaixa, Güell Palace, Museu Nacional d'Art de Catalunya, Museu d'Història de Barcelona (MUHBA), FC Barcelona Museum,
  • Valence : Valencia Museum of History, Museo Del Patriarca, Museu Valencià d'Etnologia, Casa-Museo José Benlliure, Alquería EL MACHISTRE Museo de la Horchata y la Chufa, Museu De Ceràmica De Manises, MUSEO DE CASTAS Y ENCASTES DEL TORO DE LIDIA, Museu Comarcal de l'Hort Sud, Observatori del Canvi Climàtic, Real Academia de Bellas Artés de San Carlos, Institut Valencià d'Art Modern, Museo de las Ciencias Príncipe Felipe, Museu de Prehistòria de València, Museu de Belles Arts de València, Ciudad de las Artes y las Ciencias, Museo Nacional de Cerámica González Martí, Museo Valenciano de la Ilustración Moderna (MUVIM), L'Iber Museo de los Soldaditos de Plomo,
  • Séville : Monastery of Santa Maria de las Cuevas, Anfiteatro de Italica, Archivo Histórico Provincial de Sevilla, Casa de la Ciencia, Foro de la Biodiversidad, Museo de los Carruajes, Museo De La Autonomía De Andalucía, Fundación Valentín de Madariaga, Museo Marítimo, Museo Municipal Fernando Marmolejo,Santiponce, Museo Taurino, Pickman - La Cartuja de Sevilla S.A., Conjunto Arqueológico de Itálica, Casa de Pilatos, Archivo de Indias, Museo Del Baile Flamenco, Museum of Arts and Traditions of Sevilla, Seville Museum of Fine Arts, Museo Arqueológico Plaza de América,
Découvrez les pays les plus prisés

Espagne : Vos récits de voyages

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

J'aime (2)

Photo de Photo de Photo de Photo de Nous sommes partis pour l'Espagne bille en tête, en voiture, sans rien réserver, ni hôtel ni gite... bref, c'était l'aventure, la vraie. Je me souviens très bien du jour du départ. c'était pendant les vacances de Pâques. Mon père avait proposé cette destination, car nous avions déjà traversé l'Espagne, et que cela nous avait beaucoup plu. Séville, Cordoue, Madrid… on connaissait, mais Barcelone, nous n'y étions encore jamais allé. Ah Barcelone ! elle nous en a fait voir de toutes les couleurs. Nous l'avons découverte en soirée, illuminée par les flambeaux d'une progression d'une centaine de bonshommes encapuchonnés… car, ce que nous avions oublié, c'était qu'on était en pleine semaine sainte ! Et le problème, c'est qu'il était déjà tard, et que nous n'avions réservé aucun hôtel ! Grave erreur ! il n'y a pas plus noire période que celle de la semaine sainte pour venir en Espagne. En effet, tous les hôtels étaient complets, on a eu beau faire le tour de toute la ville, impossible de trouver un lieu où dormir. Mon père commençait à paniquer, sans compter qu'on s'est retrouvé dans un drôle de quartier, et qu'on ne savait plus où on était. On avait faim, il devait être neuf heures, on était épuisé par la route et une envie pressante se faisait sentir pour tous. On s'était dit qu'on pourrait peut être s'arrêter au Mc doo qu'on avait vu sur l'autoroute... Seulement, impossible de se faire indiquer l'autoroute : il n'y avait pas un chat ! Tout à coup, mon frère a désigné du doigt deux silhouettes au bout de la rue. Ma mère a avancé la voiture jusqu'à eux, et à an croire la dégaine de ces deux jeunes hommes et le petit chien en laisse que l'un d'eux tenait au bout du bras, on a vite compris qu'on était tombé sur un couple d'homosexuels... Ma mère a demandé du mieux qu'elle a pu : - Por favor, donde esta el autoroute ? évidemment, impossible de se rappeler comment on disait "autoroute" en espagnol. L'un des hommes a suggéré : - El … autobus... ? Bon... on a laissé tomber... on a essayé de continuer, mais la signalisation est horrible en Espagne, alors on s'est perdu une nouvelle fois. finalement, c'est un policier en patrouille qui nous a prêté main forte en nous proposant de le suivre en voiture jusqu'à l'entrée de la "autovista"… - Oh gracias ! On a enfin retrouvé cette fichue autoroute... malheureusement, ma mère a pris une sortie qui nous a ramené sur Barcelone. Retour à la case départ. Et c'est qu'à chaque aller retour qu'on a fait entre l'autoroute et Barcelone (trois au total), on a du se retaper les péages, et payer ! Au bout du compte, on a réussi à trouver une station service et un restaurant. On a mangé comme des ogres des hamburgers, sans penser à autre chose qu'à remplir notre estomac grondant. Après le festin, l'idée de passer la nuit dans la voiture nous a traversé l'esprit. Ma mère, à bout de nerfs, a suggérer de rentrer à la maison. Elle avait déjà roulé toute la journée, mais elle se sentait capable de faire le trajet du retour, même s'il fallait rouler jusqu'au matin. Mon père a fait une proposition plus sensée : chercher un hôtel sur le chemin. Sur la route, mon frère et moi nous sommes assoupis. Plus tard (il devait être minuit) on a été réveillés par nos parents. La pluie était battante, mais à travers les torrents de gouttes qui se déversaient sur le pare brise, nous avons vu l'Etape Hôtel, et nous avons éprouvé un grand soulagement. On nous a dit qu'il ne restait qu'une chambre, destinée au départ à deux personnes, trois maximum. Mais le réceptionniste a été gentil : il nous a permis d'y dormir à quatre. Mon frère et moi nous sommes serrés dans le petit lit en mezzanine, mais c'était déjà mieux que la banquette arrière du kangoo… Le lendemain, papa et maman nous ont expliqué qu'on était remonté jusqu'à la ville de Figueras. L'avantage, c'est qu'on pouvait profiter d'être là pour visiter le musée Dali ! On a ainsi pris la journée pour découvrir l'univers de cet artiste farfelu, que nous avons beaucoup apprécié. c'était une expérience inoubliable ! à notre retour, une dame de l'hôtel nous a appris une bonne nouvelle : elle avait contacté l'Etap hôtel de Barcelone, et nous a réservé la seule et unique chambre qu'il restait ! le lendemain, nous repartions pour Barcelone, rassurés de pouvoir dormir dans une chambre le soir même. Barcelone, à cause de notre arrivée laborieuse en pleine nuit de semaine sainte dans les rues bondées de monde, nous avait parue étouffante aux premiers abords. Il n'en était rien de jour. Nous avons été littéralement sidérés par l'architecture des bâtiments, de l'oeuvre incomparable de Gaudi, comme la casa Batlo, que nous avons eu l'occasion de visiter. Une expérience incroyable. Nous avons monté la colline immense menant au Parc Güel, étonnés par l'aménagement des Escalators extérieurs qui permettent d'arriver au sommet sans se fatiguer. Il faisait une chaleur suffocante dans ce parc et il y avait beaucoup de monde. On a visité l'aquarium gigantesque de la ciudad, et traversé en long et en large las Remblas où nous avons découvert mille et uns trésors ! Un soir, nous avons mangé une Paella dans un petit restaurant situé en bordure des remblas… mais le lendemain, mon frère a tout rendu dans le lavabo. Il a été malade toute la journée, alors ma mère a été obligée de rester avec lui. Mon père et moi, on a visité quelques musées… Ce qui était vraiment étonnant, c'est qu'on mangeait si mal à Barcelone, que pour trouver une nourriture saine et équilibrée, on se rendait au … Mac Do ! Je vous le donne en mille ! Situé à quelques mètres de notre hôtel, il nous proposait des salades équilibrées et fraiches, … délicieuses ! Le dernier jour, mon frère a fait l'effort de sortir avec nous… on a été obligé d'arrêter le bus deux fois sur la route, tant il avait mal au coeur. Finalement, on a poursuivi le trajet à pied. On a vraiment profité de ce dernier jour, en allant par exemple visiter la magnifique Sagrada Familia, au prix de deux heures de queue… on ne peut pas imaginer qu'une architecture aussi étrange de l'extérieur puisse offrir un intérieur aussi époustouflant. C'est vraiment une église originale et magnifique. Après cela, nous avons parcouru la ville pour la dernière fois de bout en largessebout… je crois que jamais je n'ai marché autant de ma vie dans une ville ! mais alors, qu'est ce qu'on était crevé au bout du compte ! Barcelone, c'est l'une des destinations que j'ai préférées. J'ai vraiment adoré l'accueil chaleureux que nous ont réservé les espagnols, et la beauté de cette ville. je crois qu'un jour, lorsque je serai plus grande, j'y retournerai avec mon mari et mes enfants… c'est une expérience qu'il faut vraiment vivre ! Je n'ai qu'une chose à vous dire : n'hésitez pas à y aller !

Voir plus

J'aime (0)

Nous avions réservé par hasard grâce au web un séjour a rosas (Espagne): pub : hôtel avec chambres vue sur mer : on arrive : la chambre avait vue sur un mur de brique rouge à environ 2m et une cour privée d'habitation en bas et de chaque autres côtés sur le coup nous étions déçus mais l'avantage à été que nous avons dormi la fenêtre ouverte sans les bruits extérieurs du bord de plage. à midi nous avons voulu manger une paëlla dans le restaurant à côté : 20mn d'attente pour un plat du jour que je ne reprendrais pas car je ne l'ai pas du tout aimé pourtant j'ai l'habitude d'en cuisiner chez moi car tout le monde l'aime à ma maison.Le soir nous avons mangé à notre hôtel le"buffet" qui était très bien ( à volonté : grillades de viandes ou poissons, divers et fruits frais). sinon la plage était très agréable, il y avait beaucoup de familles sympathiques et le gérant de l'hôtel parlait très bien le français.Les rues et bords de plage sont animés le soir mais familialement et sans heurts. J'y retournerai mais cette fois avec chambre vue sur mer.

Voir plus

Publicité
Vos prochaines vacances
  • vacances camping

    Camping
  • Téléphone anglais

    Week-end et Escapade
  • Seule sur la route

    Voyage en solo
  • Famille à la plage

    Voyage en famille
  • Spécial 15 jours

    Voyage deux semaines

Annonces Google