Billet d'avion Espagne

Vos billets d'avion au bon prix !
Aller-retour
Aller simple
Multidestinations
1 Adulte, aucun enfant
Adultes : Enfants : Bébés :

Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix :
1 Adulte, aucun enfant
Adultes : Enfants : Bébés :

Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix :

Espagne : infos pratiques

Mosaïque de cultures, l’Espagne sait cultiver et conjuguer ses régionalismes, pour offrir à ses visiteurs une atmosphère plurielle unique. Ses 17 communautés autonomes (pays basque, Andalousie, Catalogne, Galice, etc.) sont autant de particularismes culturels hérités des civilisations celte, maure et romaine. Les villes, places fortes et châteaux, en sont les musées à ciel ouvert, qui s’étendent jusqu’en Afrique, avec les cités de Ceuta et Melilla de l’autre côté du détroit de Gibraltar. Les paysages espagnols sont au diapason de cette diversité, les campagnes du Nord présentant une infinité de verts alors que les côtes proposent plages de sables, petites criques, dunes ou falaises.

Au-delà de ces différences affirmées, les Espagnols ont en commun une culture et un art de vivre qu'on retrouve dans leur sens de l'accueil et de la fête.

Climat

6 ° janv. 7 ° fev. 9 ° mars 12 ° avr. 16 ° mai 21 ° juin 24 ° juil. 24 ° août 21 ° sept. 24 ° oct. 9 ° nov. 7 ° déc.

A faire lors de votre voyage

  • Découvrir Barcelone et son architecture revisitée par Gaudi
  • Visiter les musées et les sites historiques de Madrid
  • S’imprégner de l’ambiance mauresque de l’Alhambra de Grenade et des châteaux de la route du Califat
  • Apprécier le riche héritage culturel et monumental né de la cohabitation paisible des musulmans, juifs et chrétiens à Tolède, Salamanque, Tarragone, Cordoue…
  • Suivre le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, en pèlerinage ou en simple excursion, qui permet de découvrir les vertes campagnes d’Espagne, entre l´océan Atlantique et la mer Cantabrique
  • Découvrir Bilbao et visiter le musée Guggenheim
  • Visiter les Canaries (Tenerife, Fuerteventura, Gran Canaria, Lanzarote, La Palma, la Gomera, el Hierro entre autres) et leur relief volcanique accidenté mélangeant paysages lunaires et plages de rêve
  • Profiter des belles plages qui bordent le pays et ses îles pour bronzer ou expérimenter divers sports nautiques
  • Faire la fiesta jusqu’au bout de la nuit à Ibiza, Majorque ou sur les ramblas de Barcelone
  • Déguster des tapas et autres spécialités locales

Spécialiste Espagne : Chloé Bruet

Espagne : Vos récits de voyages

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

J'aime (33)

L’Espagne inspire depuis toujours et nous offre tant de merveilles. Qu'en est-il de la capitale ?
Me voilà partie à Madrid. Arrivée à 10h à l’aéroport de Madrid Barajas, vite on dépose les valises à l’hôtel et on part à la découverte de cette ville. Un petit arrêt sur cet hôtel 4 étoiles, ultra moderne, des chambres spacieuses et design. Pour ceux qui veulent un service de qualité, du confort et de la tranquillité, je vous le conseille Confortel Atrium. En vous y prenant à l’avance, vous pouvez avoir des tarifs très avantageux.
Je découvre les places (Plaza de Cibeles, Plaza Colon, Plaza de la villa, et bien d’autres), les ruelles (Calle Fuencarral, Calle Princesa…), les monuments (las Arenas de las Venta, Palacio Real...). Je suis séduite par la vivacité ambiante, qui se mêle à « el farniente » typique espagnol.
Je ne vous ferez pas le récit des sites et lieux touristiques mais je vous parlerai plutôt de quelques adresses qui m’ont marqués et je repasserai volontiers par là lors de mon prochain séjour à Madrid.

- El Museo del jamon sur la Carrera de San Jerónimo, voilà un lieu atypique, un restaurant à l’étage, une épicerie, un grand bar où vous pouvez manger des sandwichs ou croissants salés pour 1€ et des mixtes pour 1€50 et ils sont consistants. Les gens vont et viennent au bar, se posent et mangent debout. La charcuterie et le fromage vous raviront les papilles car c’est tout simplement excellent. Vous sortirez d’autant plus ravis car vos mangerez bien pour peu cher. Pour vous donner une idée : nous avons pris 2 sandwichs mixtes + 2 sandwichs simples + 2 bières le tout pour 7.50€.

- 2éme lieu qui m’a conquit : La Chocolaterie San Gines sur le pazagio San Gines. Les murs sont décorés de photo de personnalités et célébrités qui eux aussi sont passés par là (Stevie Wonder, Naomie Campbell…. Vous pouvez dégustez un chocolate con churros pour 3.50€. Quel plaisir !!! Moi qui ne suit pas une grande fan de chocolat, j’avoue j’ai trouvé ça divin et j’ai tout simplement mangé les meilleurs Churros de ma vie. Miam Miam !!!

- Un bar qui vous surprendra par sa générosité « El Tigre » calle des las infantas. Un cadre authentique et une ambiance dynamique et sympathique. Le plus de ce bar à chaque bière commandé vous avez des tapas gratuites. On n’en croyait pas nos yeux, une assiette extrêmement bien garni. Nous avons bu 2 verres chacun donc 2 assiettes de tapas et nous avions diné pour la soirée.

Voir plus

J'aime (1)

Il y a toujours quelque chose à faire, quelque chose à découvrir à Barcelone. Que vous soyez fan de foot, que vous aimiez la plage, faire les boutiques, découvrir certains des monuments les plus célèbres .. vous trouverez toujours quelque chose pour vous satisfaire dans cette grande ville.
Découvrir la culture espagnole à travers la nourriture c'est quelque chose, les paella aux nombreux fruits de mer et avec un sublime gout, les tapas aussi nombreux que gouteux, il y en as pour tout le monde du plus petit au plus grands. Découvrir aussi la culture espagnole lors de la coupe du monde un soir de match espagnole c'est autre chose. Vous pouvez alors voir tout un peuple qui fait la fête a n'en plus finir,un peuple fier de porter ses couleur et de crier " Viva espana!" dans la rue, les fenêtres et balcons où sont tendus fièrement les drapeaux rouge et jaunes. Ces soirs la c'est l'agitation partout, des grands écrans sont même installés sur las ramblas cette grande avenue célèbre de Barcelone.

Les soirs ou il n'y a pas d'animation particulière vous trouvez toujours quand même une certaine ambiance dehors, outre les rues remplies de passants, vous trouverez des bars avec une ambiance chaleureuse, des restaurants remplis de touriste,d'étudiants ou d'habitants natale. Il y a toujours une boite de nuit ouverte ou vous pouvez finir la soirée.

Sortir de France pour découvrir Barcelone et ses magnifiques fontaines qui changent de couleur, ou découvrir qu'a deux pas d'une si grande ville se trouve la plage, prendre le métro et se rendre au célèbre stade le campnou est tout simplement incroyable.
Ce qu'il nous manque dans cette ville si merveilleuse c'est peut-être tout simplement rien que du temps, car un séjour de vacances est toujours trop court, surtout dans une ville ou vous avez toujours quelque chose à faire.

Voir plus

J'aime (1)

Je me souviens chaque été nous partions avec ma famille à Platja de Aro , c'était un moment inoubliable dont je me souviens encore aujourd'hui. J'avais 18 ans, mes parents louaient pour 2 mois une magnifique maison non loin de la plage, j'ai connu mon premier amour de jeunesse. Cette ville c'est le charme à l'état pur, ses magnifiques criques et plages, les soirées rythmées et intenses, nous passions 2 mois plein à cette destination idyllique ou règne chaleur et douceur. Nous adorions faire la chasse aux oursins mais uniquement pour le plaisir gustatif car plusieurs fois il m'arrivait de m'en prendre dans les pieds et alors là la douleur était intense et persistante ! J'adorais me promener le soir dans la ville et aller au casino tout proche,La journée je la passais à faire les boutiques et me prélasser sur la plage. Aujourd'hui cette ville me manque mais je compte bien y retourner pour mon plaisir et le plaisir de mon fils et voir ses yeux ébahis !! Lorsque nous partions, j'étais triste à l'idée de me dire que les vacances étaient déjà terminées et qu'il fallait se résigner à attaquer la rentrée de pied ferme; Quelle transition à faire dans sa tête !!!!!!!!

Voir plus

J'aime (2)

Photo de Aliénor Debrocq Photo de Aliénor Debrocq Photo de Aliénor Debrocq Photo de Aliénor Debrocq On a arpenté Cadix sous la pluie, sous le vent, parfois le soleil pointait, ça ne durait pas. On a arpenté Cadix un 31 décembre, par un temps de fin du monde. Ça sonnait un peu comme une chanson, mais pas celle qu’on connaît.

On est arrivés vers midi, on a longé les remparts. On devinait la mer au-delà des vieilles pierres, on devinait les préparatifs du réveillon derrière les portes closes. Entre deux averses, de grandes trouées de ciel bleu, la fin du monde ajournée, l’espoir. On marchait courbés sous le vent, les églises étaient fermées, les boutiques aussi. Dévotion et shopping, même combat.

Sur la jetée, les gens jouaient à touche-touche avec les vagues, ça courait en tous sens, on s’est pris la main, on a foncé, la mer grondait, menaçait, j’avais presque peur. On est revenus sur la terre ferme pantelants, jeans trempés, pour s’abriter dans l’écorce douce des ficus géants du jardin public.

A 19 heures, plus un chat dans les rues, on a cherché un bar, n’importe quel bar, pour se réchauffer, faire un peu la fête. Tous étaient fermés. Les restaurants, pareil. Parfois, au détour d’une fenêtre entrouverte, on devinait les rires des familles et des amis réunis, mais on ne pouvait pas entrer, c’étaient des fêtes privées, on n’était pas invités. On a repris la route au beau milieu de la soirée, même le Burger King de l’autoroute boudait. De retour à l’auberge, on a dressé la table, la toute petite table de notre chambre. Du vieux pain, des sardines, des olives, deux bières tièdes achetées la veille au SuperSol. On a ri, à la lueur des bougies.

On a arpenté Cadix sous la pluie, sous le vent, c’était la veille du Nouvel An, on s’est dit que l’Espagne avait mille bons côtés mais là, sans doute, on s’était plantés.

Voir plus

J'aime (0)

J'ai découvert Barcelone en mai, à l'occasion de l'enterrement de vie de jeune-fille de ma belle sœur : arrivée à 3h du matin le samedi, dépôt des bagages, Pipa club piazza reale (entre nous soit dit, un bouge), retour Hotel Diagonal zéro (beau mais service laissant à désirer et personnel limite odieux), réveil 8h pour partir seule faire les boutiques et visiter la ville tant que les jeunettes cuvent, repas de fruits sur le pouce au marché de la Boqueria sur la Rambla après un tour de tous les magasins Desigual de la rue (et ce n'est pas rien), recherche d'un lieu où manger qui ne soit pas complet à 15h avec les filles, un peu de Gaudi avec la seule que ça intéresse et retour à l'hôtel pour se faire belle avant le repas à 22h au Shoko sur le port olympique, magnifique resto qui se transforme en discothèque vers minuit. Là, tournée des clubs du coin, Cdlc et Opium, puis retour au lit vers 7h30... Lever 12h tapas sur le toit terrasse du centre commercial Diagonal mar, pendant que d'autres se font masser au Princess, retour à l'Opium pour 2 litres et demi de sangria à trois et avion.
Magnifique souvenir, qui m'a rappelé le temps d'un week-end que je n'étais pas qu'une femme de presque 35 ans avec mari et enfants, chiens et chat... Je tanne donc mon mari pour y retourner et comme je suis têtue et qu'il est gentil, je gagne!
Donc départ septembre, malheureusement jour de grève nationale (c'est du rare!) donc un jour de retard. On a forcément moins bu et moins ri, mais on a très bien mangé! Et j'ai pu le traîner à la cathédrale historique, où se tenait une répétition de concert classique, fabuleux moment ! Balade obligée chez Desigual, sur la Rambla et à la Boqueria pour les jus de fruits. Ensuite, ne pas rater les tapas du Catalana,(carrer Mallorca 236, impossible de réserver, venir tôt et s'armer de patience) dans le quartier de l'Eixample, le top des tapas barcelonais! Pour la visite de la ville, on a choisi le bus touristique, 24€ par personne pour 2 jours et trois routes différentes, mais là aussi il faut se lever tôt et s'armer ensuite de tout le zen possible pour supporter les queues interminables. Nous avons donc suivi la piste Gaudi, casa Batlò et par Guell, puis le lendemain, le summum, la Sagrada Familia, chef d'oeuvre inachevé dont les profanes que nous sommes avons raffolé. Petit conseil, allez-y une demi heure avant l'ouverture et prenez le temps de tout regarder, surtout les portes, devant lesquelles on pourrait passer la journée ou la semaine tant elles ont à offrir.
Bon, arrivé là, il a fallu faire plaisir aussi à mon cher mari, donc visite obligée de Camp Nou, où il s'est cru à Disneyland, et moi en enfer.. Heureusement pour moi, on était dimanche et pour les espagnols on ne rigole pas avec les horaires ce jour là, donc à treize heures si mes souvenirs sont bons, tout le monde dehors au pas de course, on vous empêche même d'acheter les chaussettes souvenir et on vous ferme la porte au nez, merci!
Visite aussi de l'aquarium, pas mal mais rien d'extraordinaire, tant que vous êtes dans le coin, allez faire les boutiques au Maremagnum et flânez sur la Rambla de mar, offrez-vous aussi un déjeuner au Tapa Tapa sur leur terrasse ensoleillée.
J'oubliais de vous dire que nous sommes tombés en plein Mercè, la fête des barcelonnais, donc concerts partout et feu d'artifice géant partagé par plus d'1 million de personne à Montjuic, en musique et jets d'eau! Fabuleux! Après ces festivités, on est allés manger à 1h du matin au Shoko, et le lendemain, après un repos bien mérité, nous nous sommes offerts le menu du chef au Cdlc, Carpe Diem Lounge Club, au soleil, étalés dans les coussins en bord de plage, repas délicieux, rien de mieux pour profiter des derniers moments de vacances. Au fait, nous étions à l'hôtel Attica 21, carrer provençals qui était très bien, surtout le petit déjeuner, et le personnel, très agréable.
Suivez donc quelques uns de nos pas et profitez de cette ville magnifique, entre copines ou en couple, les deux valent le coup. Bon voyage.

Voir plus

Vos prochaines vacances
  • noel au soleil


    Noël et Nouvel An au soleil
  • fevreir au soleil


    Vacances de février au soleil
  • Ski


    Vacances aux sports d’hiver
  • En solo


    Voyages en solo
  • Téléphone anglais


    Week-end et Escapade

Annonces Google