Billet d'avion Crète

autres villes

Enfants
(-12ans)
Bébés
(-2ans)

Lancez la recherche en cliquant sur les agences de votre choix :

Billet d'avion Crète pas cher

: comparez les prix

Envolez-vous pour la Crète, la plus connue des îles grecques ! A 3h15 environ depuis Paris, vous avez le choix entre 2 aéroports à Héraklion ou à la Chanée pour rejoindre ce petit paradis entouré par les eaux turquoise de la Méditerranée. De nombreuses balades raviront les amateurs de randonnées et feront découvrir de beaux paysages comme les gorges de Samaria. Les adeptes de farniente ne seront pas en reste avec les plages d’Aghios Nikolaos, d’Elounda ou encore de Hersonissos. Accédez aux offres de vols réguliers et low cost pour la Crète proposées par nos partenaires.

Crète

Au large de la Grèce et au cœur de la Méditerranée orientale, la Crète se situe au carrefour de cultures très anciennes. Ile de passions, de magie et de mystères, elle évoque les légendes antiques de Zeus et du Minotaure, fait revivre la civilisation du roi Minos et propose un voyage spirituel à travers ses monastères et ses églises. Sa nature sauvage et son relief escarpé, paradis des randonneurs, contraste avec l'hospitalité de ses habitants. Son climat doux plus de la moitié de l'année en fait une destination privilégiée pour les amateurs de plages dorées et de découvertes culturelles.

A faire lors de votre voyage

Côté terre :

  • Excursions et trekking dans les gorges et sur les monts escarpés de l'île
  • Cyclotourisme et équitation sur les plateaux crétois
  • Golf à Elounda
  • Escalade des falaises de Kalathas, Stavros, Gigilos, Therissos, Paliokastro, etc.

Côté mer :

  • Baignade et farniente dans les belles stations balnéaires de Malia, Plakias, Hersonissos, ou sur des plages plus isolées de Falassarna et d'Elafonissi
  • Surf et sports nautiques à Amoudara, Agios Nikolaos, Sitia ou encore autour du lac de Kournas, seul lac d'eau douce de l'île
  • Plongée sous-marine autour des sites d'Héraklion, de Knossos, de Réthymnon, d'Agios Nikolaos, de Sitia, de Plakias et de Georgioupolis

Côté culturel :

  • Plonger dans les légendes antiques de la Crète du roi Minos, élu par Zeus pour abriter ses amours avec la princesse Europe
  • Marcher sur les traces des différentes civilisations qui ont traversé la Crète (grecque, égyptienne, romaine, vénitienne, turque,...) en visitant les palais érigés il y a quelques centaines ou milliers d'années
  • S'imprégner de la douceur de vivre des villages de montagne, comme Zaros, ou des petits ports de pêche, tels que Georgioupolis
  • Visite des musées d'Héraklion
  • Pélerinage dans les monastères (Akrotiri, Preveli, Arkadi) et les églises byzantines de l'île
  • Tester le fameux « régime crétois », réputé pour assurer une grande longévité et une bonne santé
  • Danser le Syrto et le Pentozali au son des Rizitika accompagné de lyre et de luth

Climat

16°C janv. 16°C fev. 17°C mars 20°C avr. 23°C mai 27°C juin 29°C juil. 29°C août 27°C sept. 24°C oct. 21°C nov. 18°C déc.



Spécialiste Crète : Chloé Bruet

Chloé Bruet

Vos récits de voyages en Crète

Concours Récits de Voyages : week-ends et repas gourmands à gagner ! Je participe

Photo de Martine Thiéblemont Photo de Martine Thiéblemont Photo de Martine Thiéblemont Il avait dit : Comment ça tu ne connais pas la Crète ? Et comme elle n’était pas très ordonnée il avait trouvé dans le tiroir aux secrets, qui n’est jamais fermé à clé, tous les renseignements nécessaires pour retenir billets d’avion, chambre d’hôtel, voiture de location, dates de ses prochains congés… Tout...

Un jour il est arrivé, brandissant les billets et disant : prépare ta valise on part demain. Et le lendemain en effet ils atterrissaient à Héraklion. Direction Rethymnon par la « new road ». La « old road » ce serait pour un peu plus tard, pour dérouler encore les plaisirs, les découvertes. En ce timide printemps français, ici c’est déjà l’été si l’on en croit les dizaines et les dizaines de kilomètres de route bordées de lauriers roses. Roses, blancs, surtout roses d’ailleurs. Parfois entachés d’une touffe de genêt. Du vert, du blanc, du rose et un peu de jaune. Une douce harmonie. Un régal pour l’œil, une paix pour l’âme. Il se pourrait bien qu’elle devienne crétoise, l’âme.
A l’entour généreux du Mont Ida ils ont repéré ici ou là la meilleure moussaka, le meilleur octopus grillé, le meilleur raki.... Mais les meilleures senteurs elles sont partout. En descendant du Mont Ida, à proximité d’Arkadi, à Spili, à Rouméli, à Skouloufia, à Timpaki. Dès que vous mettez le nez dehors, dès que vous faîtes trois pas dans la nature, dès que vous prenez quelques distances avec la mer, qui pourtant revient sous vos yeux au détour du premier virage, vous ne pouvez leur échapper. Les odeurs, les senteurs de la Crète sont inoubliables, incomparables, intenses, subtiles. Même si vous connaissez la Provence ou la Toscane. Elles vous prennent au nez, au cœur. Elles vous caressent les narines et du même coup vous chatouillent les papilles. C’est à la fois le thym, la sauge, le romarin… mais crétois, tout simplement… Parce que mêlés aux graines de caroube que les chèvres et les moutons ont laissé rouler et craquer sous vos pieds. Parce que mêlés à l’iode, au sel, au sable parce que de toutes façons la mer n’est jamais loin. Toujours à portée de narine quand elle n’est plus à portée de regard. Parce mêlés aux oliviers, aux orangers. Les senteurs de Crète vous font en ligne directe fils de Zeus et cousin de Zorba.
« Comment ça elle ne connaît pas la Crète ? » La pays de sa naissance, enfin, de sa renaissance…

Voir plus

Par une belle fin de soirée, le dernier vendredi du mois de Mai, je m'envolais, plein de rêves et avide de découvertes de l'aéroport de Bordeaux pour Héraklion. Je ne fus pas déçu !
Dès ma descente d'avion je fus saisi par la chaleur inhabituelle à cette époque et ma femme et moi partîmes en car pour l'hôtel où nos arrivâmes vers 1 heure du matin avec un groupe de touristes Français, reçus par une jeune réceptionniste qui nous distribua les chambres et nous donna tous les renseignements nécessaires en anglais bien entendu alors que j'étais le seul à comprendre et à tout traduire, ce qui fait que je fus le dernier servi avec les remerciements de la petite employée.

Après une courte nuit, nous partîmes visiter le Palais de Knossos et par 34° à l'ombre, et de l'ombre il n'y en avait pas beaucoup, ce fut très intéressant de découvrir la civilisation Minoenne et de rêver un peu devant ce site historique plein de légendes et de mystères. Après un déjeuner "grec", nous visitâmes le musée plein de merveilles et la ville pittoresque avec ses ruelles et commerces typiques. Nous continuâmes les visites par la côte et les villages de la campagne si changeante et remplis de petites chapelles orthodoxes pouvant se sentir aussi bien à la mer qu'à la montagne car le paysage change très rapidement et on se sent pris par toute cette mythologie qui nous entoure, de l'histoire du Minotaure à celle de l'occupation Allemande pendant la dernière guerre.Le séjour fut passionnant, ponctué par des baignades et une nourriture à base de poissons et d'huile d'olives très goûteuse.
Pour tout vous dire, j'ai même prolongé mon séjour gratuitement de quatre jours par un séjour en clinique à Héraklion même à la suite d'une hémorragie nasale importante qui a nécessité une hospitalisation dont je vous passerais les détails pourtant savoureux parfois, au propre et au figuré.

J'ai donc pu tester tous les aspects de la Crète et je peux vous assurer de la beauté du pays et de la gentillesse des habitants, bien que très peu parlent le Français. Je pense que j'y retournerai en évitant cependant la séquence " hôpital " bien que les soins furent parfaits. Allez donc en Crête, profitez du climat et de l'ambiance, mais évitez les ennuis de santé et apprenez l'anglais!

Voir plus

Les principaux aéroports en Crète

Publicité
Publicité

Annonces Google

Publicité